Faire baptiser votre enfant

22 février 2017

L’Église baptise depuis 2000 ans et relie ce sacrement à la fête de Pâques1, la Résurrection du Christ, qui est le pilier central de la foi chrétienne.
Si les chrétiens se rassemblent chaque dimanche, c’est bien pour célébrer la mort et la résurrection du Christ. Et s’ils célèbrent les baptêmes le dimanche, c’est pour affirmer que tout baptisé est lui-même « plongé » dans la mort avec le Christ pour avoir part avec Lui à sa Résurrection.

Pourquoi l’Église catholique recommande le baptême des enfants dès le plus jeune âge ?

"La pure gratuité de la grâce du salut est particulièrement manifestée dans le baptême des enfants. L’Église et les parents priveraient dès lors l’enfant de la grâce inestimable de devenir enfant de Dieu s’ils ne lui conféraient le baptême peu après la naissance."

"Les parents chrétiens reconnaîtront que cette pratique correspond aussi à leur rôle de nourricier de la vie que Dieu leur a confiée."

"La pratique de baptiser les petits enfants est une tradition immémoriale de l’Église. Elle est attestée explicitement depuis le deuxième siècle. Il est cependant bien possible que, dès le début de la prédication apostolique, lorsque des "maisons" entières ont reçu le baptême (cf. Actes des Apôtres 16, 15. 33...), on ait aussi baptisé les enfants."

Extraits du Catéchisme de l’Église catholique
(§ 1250, 1251 & 1252)

La préparation au baptême :

L’Église et la communauté paroissiale ont le désir de vous faire découvrir toute la richesse, la grâce, et le sens profond du sacrement que vous demandez pour votre enfant. Elles désirent vous accompagner dans cette démarche de foi, et vous aider à bien vous y préparer.
C’est pourquoi nous vous proposons des temps de rencontre et de préparation, en petits groupes. Cette préparation est indispensable et concerne les parents, parrains et marraines.

La préparation est organisée en sessions de deux rencontres un samedi matin.

Pour tout renseignement, prendre contact avec la permanence au secrétariat paroissial.

1) Pour exprimer le lien privilégié avec Pâques, l’Eglise ne célèbre pas de baptêmes pendant le temps de Carême, qui prépare à la fête de Pâques.